Enquête sur le prix de l’essence demandée à Ottawa

OTTAWA | Un élu fédéral suspecte les compagnies pétrolières de se concerter pour maintenir artificiellement cher le litre d’essence, et demande au gouvernement fédéral de mener une enquête.

« Les pratiques des pétrolières sont suspectes […] et nous croyons qu’il y a possiblement de la collusion pour la fixation des prix à la pompe », a écrit jeudi le député de Joliette, Gabriel Ste-Marie, dans une lettre au ministre canadien de l’Innovation, des Sciences et du Développement, Navdeep Bains.

L’élu du Groupe parlementaire québécois exige que le Bureau de la concurrence du Canada enquête sur les raisons pour lesquelles les automobilistes montréalais doivent dépenser près de 1,50 $ le litre d’essence dernièrement.

Lire la suite sur Journal de Montréal

Autres articles sur le sujet :

98,5 FM : Gabriel Ste-Marie chez Drainville

BLVD 102,1 : Gabriel Ste-Marie dans les radios de Québec

 

Presse canadienne : Ottawa doit déporter les Nigérians, réclament les conservateurs

La députée québécoise Monique Pauzé a quant à elle soutenu que les propos de M. Paul-Hus manquaient de «compassion» à l’égard de Nigérians qui fuient la pauvreté ou le terrorisme.