Légalisation du cannabis: Trudeau s’en lave les mains, dénonce le Bloc

La chef du Bloc québécois, Martine Ouellet.... (PHOTO SIMON GIROUX, ARCHIVES LA PRESSE)

La chef du Bloc québécois, Martine Ouellet.

PHOTO SIMON GIROUX, ARCHIVES LA PRESSE

LIA LÉVESQUE
La Presse Canadienne
Le Bloc québécois ajoute sa voix à ceux qui demandent au gouvernement Trudeau de laisser plus de temps aux provinces pour s’ajuster à la légalisation du cannabis, prévue le 1er juillet. À l’heure actuelle, il fonce tête baissée sans se soucier des répercussions sur les provinces, dénonce la chef bloquiste Martine Ouellet.

Depuis que le gouvernement fédéral a annoncé cette légalisation l’an prochain, les provinces sont aux prises avec les répercussions qu’elles devront gérer, en matière de santé publique, de lieux de vente, d’encadrement dans les milieux de travail, de l’âge pour la consommation légale, et autres.

Encore récemment, des médecins, des corps policiers et le ministre québécois de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, exposaient différentes problématiques reliées à la légalisation du cannabis. «Socialement, ça va trop vite», a lancé plus tôt cette semaine le ministre Barrette, reprochant au gouvernement fédéral de vouloir se débarrasser du problème avant les élections.

Lire la suite sur LaPresse.ca