Ottawa dit non à la déclaration de revenus unique

Il y aura un prix à payer pour le refus de Justin Trudeau, a mis en garde le premier ministre québécois, François Legault, mardi après-midi.

Celui-ci réagissait au non catégorique du premier ministre fédéral à sa demande d’instaurer une déclaration de revenus unique administrée par le Québec.

« M. Trudeau devra payer le prix politique parce que les Québécois sont perdants deux fois, a-t-il affirmé. Premièrement, ils paient pour des fonctionnaires, deux équipes de fonctionnaires qui font la même chose. Donc, c’est du gaspillage de fonds publics. Deuxièmement, ça demande beaucoup plus de travail, autant aux individus qu’aux entreprises, de faire deux déclarations fiscales. »

M. Legault s’est toutefois gardé d’inciter les électeurs québécois à faire barrage aux libéraux lors de la prochaine élection fédérale.

Les employés de l’Agence du revenu du Canada pourraient se rendre utiles ailleurs, a suggéré le député bloquiste Gabriel Ste-Marie.

« On pourrait leur offrir d’autres fonctions, a-t-il soutenu. Par exemple, le service de la paie Phénix à Miramichi au Nouveau-Brunswick, ça ne fonctionne pas du tout. On pourrait en mettre une partie à Jonquière, par exemple. »

Lire la suite sur La Presse.ca