Ottawa veut accorder aux investisseurs son privilège d’ignorer les lois du Québec

Le gouvernement Trudeau est en train de créer la Banque de l’infrastructure du Canada, qui vise à canaliser les investissements du milieu financier international dans des infrastructures privées chez nous.

Or, pour rendre son projet plus attrayant, Ottawa leur offre une prime: s’ils font leurs investissements en passant par la banque fédérale, le gouvernement leur offrira tous les privilèges dont il jouit lui-même. Et, comme le gouvernement fédéral n’est pas soumis à toutes les lois du Québec, ce sera pareil pour les financiers.

Le territoire québécois appartient aux Québécois. Il nous appartient de le protéger, de l’occuper, d’en encadrer l’aménagement. On peut le faire comme bon nous semble. Il est à nous.

Mais dès qu’il s’agit d’infrastructures fédérales, on n’est plus tout à fait chez-nous et Ottawa peut décider seul […].

Lien pour lire la suite sur le site de l’Aut’Journal
Lien pour lire la suite sur le blogue du Huffington Post

La Banque de l'infrastructure peut ignorer les lois du Québec

Banque d'infrastructure:

le gouvernement se refuse à toute modification.

On attend impatiemment un amendement du Sénat.

Publié par Gabriel Ste-Marie sur 20 juin 2017