Silence d’Ottawa sur les millions en paradis fiscaux

Personne au gouvernement fédéral n’a été en mesure, hier, de préciser comment on entend empêcher que les millions en provenance des paradis fiscaux dans l’industrie du cannabis légal ne soient liés au crime organisé.

Malgré les demandes du «Journal de Montréal» à la GRC, aux ministres des Finances, du Revenu, de la Santé et au bureau du premier ministre, il a été impossible d’obtenir des réponses claires à nos questions.

Notre Bureau d’enquête a révélé hier que 165 millions de dollars en provenance des paradis fiscaux finançaient les producteurs de cannabis autorisés.

Des experts et des partis d’opposition à Ottawa s’inquiètent des risques d’infiltration du crime organisé et appellent Ottawa à l’action.