Trudeau et deux ministres accusés d’ingérence

Le gouvernement Trudeau se défend d’avoir dépassé les bornes, en déplorant publiquement le récent acquittement d’un fermier blanc de Saskatchewan qui a abattu un jeune Autochtone il y a deux ans. Les libéraux arguent qu’ils ont simplement fait preuve de « compassion ». L’opposition, elle, les accuse d’« ingérence politique ».

Le verdict est tombé vendredi dernier. Gerald Stanley, 56 ans, a été reconnu non coupable du meurtre de Colten Boushie, 22 ans, qu’il a tué d’une balle derrière la tête alors que le jeune se trouvait sur son terrain privé en compagnie de quatre amis autochtones au mois d’août 2016. Les douze jurés retenus pour ce procès étaient de race blanche.

En soirée vendredi, Justin Trudeau et ses ministres réagissaient sur Twitter. « Je ne peux imaginer la douleur et la tristesse que ressent la famille Boushie ce soir », se désolait le premier ministre. « Comme pays, nous pouvons et nous devons faire mieux », renchérissait la ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould. « Des nouvelles accablantes », écrivait la ministre des Services autochtones, Jane Philpott, en plaidant que tous doivent « en faire davantage pour améliorer la justice et l’équité pour les Canadiens autochtones ».